91xt42d7tul

Le début de ce tome qui clôture la trilogie Legends of Dune m’a un peu refroidi, après deux tomes que j’avais bien aimés malgré leurs défauts. Cela m’a fait un peu le même effet que le deuxième tome où le début m’avait déçu avant que le rythme accélère au fur et à mesure. Comme je le craignais à la fin du tome précédent, la disparition de plusieurs personnages importants redistribue les cartes, avec le travers de ne pas pouvoir s’attacher aux nouveaux personnages.

Finalement, la deuxième partie du roman répond enfin à la promesse originelle de cette trilogie, à savoir expliquer les origines de plusieurs éléments de la saga de Dune. Il n’y a pas vraiment de surprises puisque les éléments étaient déjà présents dès le premier tome et donc attendus, mais j’ai tout de même apprécié de pouvoir assister, par lecture interposée, à la naissance des Bene Gesserit, de la Guilde Spatiale et de ses navigateurs, des Docteurs Suk, de l’Empire des Corrino, et surtout aux origines de l’antagonisme ancestral entre les Atreides et les Harkonnen.

C’est surtout la naissance de cette rivalité qui m’a plu, même si l’événement déclencheur vers la fin du roman arrive un peu comme un cheveu sur la soupe. Je ne suis pas convaincu que les auteurs aient prévu leur coup depuis le début, car j’ai eu l’impression qu’ils s’étaient retrouvé à cent pages de la fin sans avoir trouvé une raison valable pour expliquer la haine entre les deux maisons nobles et qu’ils avaient alors improvisé quelque chose avant de terminer. Malgré tout, cela finit par marcher et la fin ne m’a pas déçu.

Ce livre est plein de défauts, comme la trilogie dans son ensemble. Certains personnages sont stéréotypés, il y a parfois des redites qui ressemblent à du remplissage, et le récit est finalement sans grande surprise. Pourtant, j’ai pris du plaisir en le lisant. C’est du space opéra épique, vraiment divertissant dans son genre.

Cela m’a donné envie de découvrir les deux romans, écrits également par Brian Herbert et Kevin J. Anderson, qui poursuivent et clôturent le cycle original de Dune écrit par Frank Herbert. Mais après ces centaines de pages passées dans l’univers de Dune, je pense tout de même m’accorder une pause avec quelques romans d’auteurs et de genres différents.


The Battle of Corrin (Legends of Dune, #3), Brian Herbert & Kevin J. Anderson

Note : ★★★★☆


Vous voulez m’aider ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s