Amis de droite, ne fuyez pas à la vue de cette affiche, je ne vais pas parler politique ! ;-)

« J’ai fendu l’armure », avait déclaré Lionel Jospin pendant la campagne présidentielle de 1995 pour décrire son évolution pendant la campagne.

C’est une expression que je pourrais aujourd’hui reprendre à mon compte.

Je ne sais pas pourquoi ni comment cela s’est passé, et après tout cela n’a guère d’importance, mais le résultat est là aujourd’hui : je me sens moins stressé, (un peu) moins timide, et globalement plus à l’aise avec toutes ces (petites) choses qui me pourrissaient la vie pour rien.

J’accepte de ne plus tout prévoir à l’avance, de me laisser porter par les événements. Je prends des décisions sur des coups de tête, je réserve un week-end à l’improviste en province quand on me le propose quelques jours plus tôt, je passe la journée avec des personnes que je n’ai pour la plupart jamais rencontrées avant, et je passe de bons moments sans me prendre la tête, comme j’aurais sûrement été incapable de le faire il y a quelques mois.

Je me trouve parfois drôle, et intéressant – plus rarement, il ne faut pas exagérer. Je surveille moins qu’avant les regards que l’on peut me porter. J’y prête moins d’attention, en tout cas. J’accepte, humblement, de voir la part de courage qu’il m’a parfois fallu et que certains me reconnaissent et me poussent à reconnaitre.

Je me fais à l’idée qu’on ne rattrape jamais le temps perdu mais qu’il n’est jamais trop tard.

Je me sens « bien ». C’est déjà agréable de le ressentir intérieurement. Cela l’est encore plus quand on me dit que, un peu comme Bifidus, cela se voit à l’extérieur.

Publicités

12 commentaires sur « J’ai fendu l’armure »

  1. Ca se voit, et ça te va très bien !
    Tu es plus souvent intéressant, drôle, divertissant, amusant qu’à ton tour, et j’adore ça, pour toi, surtout, pour nous ensuite.

    J'aime

  2. Sous cette armure, il y a un coeur!

    Je prend seulement *le temps de répondre*

    Quel bonheur! Avant même de lire le billet, j’ai anticipé ce qu’il y avait dedans. Il ne pouvait s’agir que de ça.
    Ton épanouissement est plus que visible, je ne peux faire de comparaisons avec le passé, mais à présent, je pense que tu as vraiment toutes les cartes en mains.
    Ta culture, ton humour, ta vision du monde et ton passé font de toi un homme exceptionnel, à bien des égards. J’espère que les attentions que tout le monde te portent te le prouve. Tu n’as pas à rougir de quoi que ce soit chez toi, tu es plus sincère dans ce que tu es que la majorité, plus intelligent que ceux qui monopolise la parole, et avec une sagesse dont la plupart, moi compris, devrait prendre de la graine.
    J’espère ne faire que confirmer ce que tu sais déjà, et laisser le reste au temps pour s’épanouir.

    Avec tout le bien que je pense de toi,

    Northstar.

    J'aime

    1. Arrête, tu vas me faire rougir ;-)

      Plus sérieusement, ça fait toujours plaisir de lire des commentaires comme celui-ci – et les précédents. Et ça joue forcément dans la façon dont j’ai changé/évolué depuis quelques mois.

      Donc, merci, tout simplement.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s