Accueil > Cinéma, TV & DVD > Harry Potter et les reliques de la mort, partie 1

Harry Potter et les reliques de la mort, partie 1

Lorsque Warner Bros avait annoncé que Harry Potter et les reliques de la mort, le dernier tome de la saga Harry Potter, serait découpé en deux films, je n’avais pas vraiment compris ce qui pouvait expliquer ce choix, hormis de sombres motivations commerciales. Après tout, les deux tomes précédents (Harry Potter et l’Ordre du Phénix et Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé) étaient des bouquins au moins aussi épais que le dernier. Maintenant que j’ai vu la première partie de ce double épisode final, je comprends mieux ; en tout cas, j’y trouve un intérêt indéniable : celui d’instaurer une ambiance sombre et oppressante avant un final qui s’annonce explosif.

A la fin du précédent épisode, nous avions laissé Harry et ses amis bouleversés par la mort de Dumbledore mais décidés à chercher à détruire les horcruxes qui contiennent des parts de l’âme de Voldemort et le rendent immortel. L’ambiance n’était déjà pas à la fête et ce nouvel épisode continue sur cette lancée :

Le pouvoir de Voldemort s’étend. Celui-ci contrôle maintenant le Ministère de la Magie et Poudlard. Harry, Ron et Hermione décident de terminer le travail commencé par Dumbledore, et de retrouver les derniers Horcruxes pour vaincre le Seigneur des Ténèbres. Mais il reste bien peu d’espoir aux trois sorciers, qui doivent réussir à tout prix.

Tout au long du film, on sent que l’ambiance est sombre, que l’espoir est faible. Il y a un sentiment de solitude et de désespoir : après un prélude où l’Ordre de Phénix, presque au complet, résiste tant bien que mal aux assauts de Voldemort et de ses fidèles, Harry, Ron et Hermione se retrouvent seuls dans leur quête des horcruxes. Le rythme lent est pour beaucoup dans l’ambiance particulière : le film dure presque deux heures et demie, on m’avait prévenu qu’il ne se passe pas grand chose et c’est exact mais pourtant je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. C’est le récit d’une quête désespérée, d’un espoir un peu fou de quelques uns face à une force quasi-invincible et face à tous ceux qui baissent les bras, quand ils ne collaborent pas ouvertement. Difficile, d’ailleurs, de ne pas faire de parallèle entre l’administration discriminatoire du Ministère de la Magie et certains régimes des années 1930 et 1940.

Puisqu’il faut bien comparer avec le livre, commençons l’exercice. Comme souvent, certains éléments du livre manquent dans le film. Ce qui m’a le plus manqué, c’est le récit de la jeunesse de Dumbledore, sa famille et ses relations avec Grindenwald. A l’inverse, j’ai adoré la façon dont le film sublime le conte des frères Peverell avec une magnifique séquence d’animation, peut-être le plus beau moment du film. Autre très beau moment, au tout début, quand Hermione efface la mémoire de ses parents pour qu’ils ne souffrent pas de sa disparition, juste avant de rejoindre Harry et de risquer sa vie à la recherche des horcruxes. Le début, dans l’ensemble, m’a bien plu, avec quelques références touchantes au début de la saga (le placard sous l’escalier, la moto volante d’Hagrid).

Globalement, je dirais que ce film est très réussi mais doit parfois sembler obscur pour ceux qui n’ont pas lu le livre. Qui est ce Gregorovitch dont on nous parle à plusieurs reprises ? Quel est le manoir où Voldemort et ses fidèles ne réunissent tout au long du film ? Quel est le lien entre Dumbledore, Grindelwald et Bathilda Bagshot ? Autant de questions auxquelles les lecteurs du livre savent répondre mais qui peuvent sembler bien étranges pour les autres.

Nulle adaptation n’est parfaite, de toute façon. La saga Harry Potter a connu pire, avec le brouillon et décevant Harry Potter et l’Ordre du Phénix. Cette première partie de Harry Potter et les reliques de mort est pour moi une réussite. Les acteurs restent ce qu’ils sont (on aime ou on n’aime pas …) et si le récit lui-même n’est pas passionnant (mais le début du livre lui-même ne l’était pas), l’ambiance et quelques grands moments compensent largement quelques faiblesses du scénario. Je crois qu’il faut prendre ce film pour ce qu’il est : une introduction qui instaure une ambiance oppressante et met en place les pièces sur l’échiquier, avant un dernier épisode qui devrait être plus spectaculaire et conclura une saga entamée il y a une dizaine d’années. Le temps sera alors venu de dire au revoir à Harry, Ron, Hermione et tous les autres. Je ne sais pas si je suis impatient, finalement.

Catégories :Cinéma, TV & DVD Étiquettes : , , , ,
  1. Northstar
    13 décembre 2010 à 20:35

    J’ai eu le même ressenti que toi. C’est vrai que tout ne pouvait pas être traité, mais en même temps dans le livre, tout ça est assez nouveau, particulièrement la face caché de Dumbledore. Et c’est important que Harry commence à douter et à enquêter.
    J’attendais le conte des trois frères et je n’ai pas été déçu!
    Je suis vraiment content de m’être réconcilié avec les films Harry Potter, mais c’est dommage que ce soit pour le dernier!

    • 13 décembre 2010 à 22:34

      Encore un film pour se réconcilier définitivement ! J’avoue avoir un peu peur du dernier, j’espère qu’il répondra aux promesses de celui-ci. J’aimerais un beau final spectaculaire et émouvant pour dire au revoir à ces héros qui nous tout de même accompagné un bon moment (ou même adieu pour certains personnages …).

  2. raptortrick
    14 décembre 2010 à 01:20

    J’avais eu un gros pincement au coeur quand j’avais le tome 7. Peut-être que j’aurais la même sensation pour le film.
    Surtout que la deuxième partie est riche en action!

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :