Scott Pilgrim est une bande dessinée américaine, publiée sous la forme de six albums qui ressemblent à s’y méprendre à des albums de manga. Les dessins ne font d’ailleurs que renforcer cette impression : dès les premières pages, on a l’impression de plonger dans un manga à la sauce nord-américaine. L’histoire peut se résumer en quelques mots :

Scott Pilgrim, un éternel adolescent de vingt-trois ans qui enchaîne les petits boulots, squatte l’appartement de son meilleur ami gay et passe ses journées devant des jeux vidéos, tombe amoureux de Ramona Flowers, une mystérieuse jeune fille qui vient d’arriver en ville. Malheureusement, pour conquérir définitivement le coeur de sa bien-aimée, Scott va devoir affronter ses sept anciens petits amis, réunis dans une étrange ligue d’evil-exes.

J’ai dévoré les six albums en moins d’une semaine : dans chaque volume, Scott Pilgrim, mi-héros mi-anti-héros, affronte un ex de Ramona. Tiens, sept ex et six albums, il y a quelque chose qui cloche, non ? Vous l’aurez deviné, il y a évidemment deux ex qui arrivent ensemble dans l’un des tomes de la série, mais je n’en dis pas plus et vous laisse découvrir par vous-même !

Le ton de l’histoire m’a beaucoup plu : rythmé, bourré d’humour, en bref : très fun. Les combats entre Scott et ses rivaux sont présentés comme s’ils étaient issus d’un jeu vidéo, avec le détail qui tue : une fois défaits, les ex de Ramona disparaissent et se transforment en pièces d’or, on se croirait presque dans Mario Bros !

Entre deux combats, nous suivons les aventures sentimentales et musicales de Scott et de ses ami(e)s. Le couple Scott-Ramona est évidemment au coeur de l’intrigue, mais les personnages secondaires ne sont pas en reste et sont pour la plupart intéressants et attachants : j’ai en tout cas suivi leurs aventures avec beaucoup d’intérêt.

Derrière son style fun, voire loufoque, Scott Pilgrim aborde joliment des thèmes universels, le principal étant le passage à l’âge adulte, avec ses contraintes, ses difficultés, mais aussi ses joies. Scott affronte un à un les ex de Ramona et à la fin il ne reste qu’une question : sont-ils prêts, tous les deux, à mettre de côté leur passé et à s’engager ? J’ai bien aimé cette façon de traiter ce sujet, notamment à travers un des derniers dialogues entre Scott et Ramona :

– Things can’t be the same, can they ?

– Dude …

– Things never were the same. Change is … it’s what we get. I guess that’s my problem – I’m always trying to beat the clock, outrun the universe … Like nothing can change me, as long as I change first. I feel like I’m in this river, just getting swept along … and if I hold on to anyone, if I’m holding on for dear life, I’m not getting anywhere. I’m stuck … I never wanted to get stuck.

– I dunno. Maybe we can get somewhere together. Maybe we can get unstuck. We’d have to be careful … it could be a bumpy ride, it could be messy. But maybe … maybe it’d be worth it. Maybe we just need to hold on.

– I’ve never been good at holding on.

– Hey, you’ll get it. It just takes practice.

Publicités

8 commentaires sur « Scott Pilgrim »

  1. C’est une bd canadienne! L’auteur est canadien et l’action se déroule à Toronto. Juste une petite rectification, à moins que vous n’utilisiez le terme « américaine » au sens de nord-américaine, et non états-unienne. ;)

    J'aime

  2. C’est vrai que c’est un dilemme! Je travaille dans une librairie et nous avons régulièrement ce problème quand vient le temps de classer les livres, par exemple avec les auteurs canadiens-anglais publiés par les maisons d’édition québécoises. Ceci dit, peu importe son origine, la série Scott Pilgrim est trop cool! :D

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s