Batman : Under the Hood

Under the Hood compile, en deux volumes, les numéros 635 à 650 de la série Batman ainsi que le Batman Annual 25. Ces deux albums reprennent ainsi l’intégralité du story-arc Under the Hood qui a vu le retour de Jason Todd à Gotham City en 2005-2006.

Pour les non-initiés, un bref rappel historique s’impose : Jason Todd était, dans les années 80, le deuxième Robin, succédant à Dick Grayson qui avait pris son indépendance vis-à-vis de son mentor Batman en troquant le costume de Robin pour celui de Nightwing. Jason était un garçon plus instable et impulsif que le premier Robin et il a toujours eu un complexe d’infériorité par rapport à son prédécesseur. En 1988-1989, à l’issue d’un vote historique des lecteurs organisé par téléphone par DC Comics, l’arc A Death in the Family s’achevait par la mort de Jason, victime du Joker.

Quinze ans plus tard, alors que l’arc War Games a isolé Batman de sa « famille » (seul le fidèle Alfred reste à ses côtés), un nouveau venu qui se fait appeler Red Hood tente de concurrencer le Black Mask, le nouveau roi du crime de Gotham City Black, et n’hésite à éliminer de sang-froid ceux qui lui résistent ainsi que ceux qui vendent de la drogue aux mineurs. Très vite, en affrontant Red Hood, Batman reconnaît des techniques qu’il a enseigné à Jason lorsqu’il portait le costume de Robin. Plus tard, il reçoit la confirmation de ce qu’il pressent depuis le début : derrière le masque de Red Hood se cache Jason Todd, son ancien partenaire qu’il croyait mort.

Les deux albums qui composent cet arc nous permettent de suivre l’affrontement entre Batman et Red Hood mais aussi de redécouvrir l’histoire de Jason Todd : comment il a endossé le costume de Robin et surtout comment se fait-il qu’on le retrouve bien vivant aujourd’hui alors qu’il avait été enterré il y a quinze ans ? L’explication elle-même n’a guère d’intérêt, mais c’est intéressant de suivre le parcours de Jason depuis sa « mort » et les raisons de sa rancoeur à l’encontre de Bruce Wayne / Batman. De même, les événements qui se déroulent dans cet arc (hormis, évidemment, le retour de Jason) ne sont pas passionnants ; ce qui l’est, par contre, c’est la relation entre Bruce et Jason, et accessoirement Alfred, toujours l’un de mes personnages préférés de la Bat-family.

Je n’ai pas connu Jason Todd dans le rôle de Robin (je suis plutôt de la génération Tim Drake, le troisième à porter le costume), je sais qu’il n’était pas très populaire auprès des lecteurs, mais j’aime beaucoup ce personnage depuis son retour. Pour moi, c’est intéressant d’avoir à Gotham un ennemi de Batman avec lequel il a une histoire forte et une relation plus complexe que l’affrontement classique en face-à-face.

Pour finir, j’aime beaucoup le clin d’oeil qui consiste à donner à Jason Tood l’identité de Red Hood … identité portée auparavant par son « assassin : le Joker !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s