(500) jours ensemble
(500) jours ensemble

(500) jours ensemble est le premier long-métrage du réalisateur Marc Webb. Il était sorti en salles au mois de septembre dernier, j’avais été attiré par la bande-annonce mais je n’avais pas eu l’occasion ou le temps d’y aller. Je me suis rattrapé en achetant le DVD et en le regardant ce soir. Je ne vais pas faire durer le suspense très longtemps : j’ai bien aimé. C’est un film sympathique et plutôt bien fait qui nous raconte l’histoire du couple constitué de Tom et Summer :

Tom croit encore en un amour qui transfigure, un amour à la destinée cosmique, un coup de foudre unique. Ce qui n’est pas du tout le cas de Summer. Cela n’empêche pourtant pas Tom de partir à sa conquête, armé de toute sa force et de tout son courage, tel un Don Quichotte des temps modernes.

La foudre tombe le premier jour, quand Tom rencontre Summer la nouvelle secrétaire de son patron, une belle jeune fille enjouée.
Au 31ème jour, les choses avancent, lentement. Le 32ème jour, Tom est irrémédiablement conquis, pris dans le tourbillon étourdissant d’une vie avec Summer. 185 jours après leur rencontre, la situation est de plus en plus incertaine – mais pas sans espoir.

Alors que l’histoire fait des allers-retours au sein de la relation parfois heureuse, mais souvent tumultueuse de Tom et Summer, le récit couvre tout le spectre de la relation amoureuse, du premier coup de coeur aux rendez-vous, du sexe à la séparation, à la récrimination et à la rédemption et décrit toutes les raisons qui nous poussent à nous battre aussi ardemment pour arriver à trouver un sens à l’amour … Et, avec un peu de chance, à en faire une réalité.

Ce film a l’immense avantage de s’éloigner des comédies sentimentales auxquelles nous sommes habitués. J’ai envie de dire que ce film nous propose enfin un récit subtil et réaliste sur l’amour et le couple : c’est à la fois divertissant et touchant. Difficile, en effet, de ne pas se reconnaître dans certaines situations vécues par Tom et Summer et de ne pas être touché par les similitudes avec notre propre expérience sentimentale. Les deux acteurs principaux (Joseph Gordon-Levitt dans le rôle de Tom et Zooey Deschannel dans celui de Summer) sont délicieux et parfaits dans leurs rôles respectifs. Seule fausse note dans ce panorama presque idéal : la fin, un peu trop sirupeuse à mon goût.

J’ai donc passé un moment devant ce film qui m’avait tenté en septembre et qui a tenu toutes ses promesses. Ca fait du bien !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s