Accueil > Cinéma, TV & DVD > Mr. Nobody

Mr. Nobody

Mr. Nobody

Mr. Nobody

Mr Nobody est un long-métrage du réalisateur belge Jaco van Dormael, principalement connu pour son film Le huitième jour avec Daniel Auteuil et Daniel Duquenne en 1996. A l’affiche de celui-ci, on trouve notamment Jared Leto (My so-called Life, Fight Club, Requiem for a Dream) dans le rôle-titre, Sarah Polley, Diane Kruger, et Linh-Dan Pham, Rhys Jeans, Natasha Little, Toby Regbo et Juno Temple.

Un enfant sur le quai d’une gare. Le train va partir. Doit-il monter avec sa mère ou rester avec son père ? Une multitude de vies possibles découlent de ce choix. Tant qu’il n’a pas choisi, tout reste possible. Toutes les vies méritent d’être vécues.

En 2092, Nemo Nomody a 118 ans et est le doyen de l’humanité et le dernier humain mortel encore en vie, ses congénères étant tous acquis la capacité à déjouer les effets de la vieillesse grâce aux progrès de la science. A l’âge de neuf ans, lors de la séparation de ses parents, il a été confronté au choix terrible du parent avec lequel il voulait vivre. A partir de cette situation cruelle, nous voyons défiler les différents avenirs possibles et donc les vies qui s’offrent à Nemo. Je dois dire que j’ai été séduit par le début du film, mais cela n’a malheureusement pas duré …

Le film nous présente ainsi l’évolution de la vie de Nemo selon plusieurs scénarios, en fonction du choix fondateur (suit-il sa mère ou reste-t-il avec son père ?), de ses choix futurs et du hasard. Nous avons droit à une énième dissertation sur l’effet-papillon, où comment un chômeur brésilien (licensié parce que Nemo lui-même préfère acheter des jeans bon marché) fait cuire un oeuf et provoque par une réaction en chaîne une averse qui efface le numéro de téléphone que Nemo vient d’obtenir d’Anna, la femme dont il est amoureux depuis l’adolescence. Voilà pour situer le niveau du scénario. Il faut ajouter à cela des répliques tout droits sortis d’un soap-opera, une voix-off tout juste capable de clamer de grandes phrases ridicules, et des scènes spectaculaires pour faire plaisir au réalisateur et aux amateurs d’effets spéciaux.

J’ai rarement été aussi déçu par un film. L’idée de départ me paraissait prometteuse mais le film n’est tout simplement pas à la hauteur. Il est très long, mais surtout ennuyeux et rempli de poncifs ; je n’ai pas trouvé de fil conducteur, les scènes s’enchaînant sans logique apparente. Je me suis ennuyé et j’ai parfois laissé échapper quelques rires nerveux devant certaines scènes ou répliques ridicules. A part le début, qui m’a plu, le seul moment à sauver serait l’explication donnée par le vieux Nemo vers la fin, explication aussitôt effacée par un énième et dernier effet narratif sans intérêt. Il me semble que les avis à la sortie du cinéma étaient partagés, tout comme les critiques dans la presse ou par les spectateurs sur les sites spécialisés : certains ont adoré, d’autres se sont terriblement ennuyés. Je fais partie de ces derniers.

Catégories :Cinéma, TV & DVD Étiquettes : , , , , , ,
  1. 17 janvier 2010 à 10:35

    Je crois que je vais pas le voir si je lis d’autres commentaires du genre … L’idée de départ était bnnne mais la bande annonce m’a pas DU TOUT donné envie, et vu ce que je lis …

    • plotinus
      24 janvier 2010 à 01:55

      Allez-y !!! C’est comme le pari de Pascal : soit, comme certains, vous trouverez que les personnages sont un peu trop typés, que le scenario est simpliste, etc., soit, comme d’autres (et comme moi), vous serez émerveillée, enthousiasmée, éblouie… Dans le premier cas, vous n’aurez perdu que deux heures de votre vie et le prix d’une place de cinéma, ce qui n’est pas bien grave ; dans le second, vous aurez passé un moment qui fera date dans votre vie et qui vous permettra peut-être d’appréhender vos questions existentielles sous un nouvel angle…

  2. Jean
    19 janvier 2010 à 19:19

    J’y sui allé avec apréhension et ce fut une belle rencontre.J’ai rarement vu un chef d’oeuvre de ce genre. C’est un film incroyable qui demande que le spectateur soit actif et qu’il suive. C’est pas le genre de film bidon que l’ont peu suivre en faisant sa liste de course et en pensant à sa machine à laver. Il ne demande qu’a emporter le spectateur dans un univers nouveau et beau…mais pour ça il faut se laisser aller et rêver. Après tout à mon avis c’est ça le vrai cinéma, c’est se laisser emporter et se fair rêver. Une chose est sûr si l’on y vat pour chercher la faille on trouverra toujours quelque chose à redire car rien n’est heureusement parfait. Les images sont superbe, la musique est incroyablement belle. Elle donne la chair de poulle. Le scénario et intelligent et totalement compréhensible. Comme le disait un journal ce film est complexe mais pas compliqué. Tout y trouve une explication. A ceux qui aiment les histoires qui font rêver et voyager, à ceux qui ont peur de ne pas assez vivre ou ne pas avoir assez veccu et à ceux qui ont envi de vivre leur vie pleinement je leur conseille ce film. Une dernière chose, c’est le genre de film auquel on repense beaucoup de temps après, parce que dans sa vie on est toujours confronté à des choix. Je compte le revoir une seconde fois. La morale (si il y en à une) c’est que les critiques soi disant profetionnelles ne veulent strictement rien dire. La beauté n’est que subjective et on l’oublie trop souvent… allez voir ce chef d’oeuvre, une chose est sûr ça ne laisse pas indifférent.

    • 19 janvier 2010 à 21:08

      Merci Jean pour ton avis éclairé.
      Pour ma part j’ai suivi le film avec attention, j’ai prêté attention aux détails du scénario mais je n’ai pas eu la chance d’être emporté par les images, le son et l’histoire comme tu l’as été. Dommage pour moi, sans doute.

      • Jean
        20 janvier 2010 à 00:05

        C’est pas grave Zero Janvier, la beauté n’est que (et heureusement) subjective. Peut-être que le livre vous plaira.

  3. carlier
    20 janvier 2010 à 00:08

    J’ai été éblouie par ce film, il y a longtemps que je n’avais rien vu de pareil. Un film si réfléchi, si bien pensé..j’ai trouvé que cela était plausible, ce fameux choix que nous devons faire à chaque instant de notre vie modifie certainement la ligne empruntée à la base. De plus une magnifique histoire d’amour qui traverse son histoire avec cette impression qu’Anna était le bon choix, le choix heureux. L’acteur Jared Leto est sublime, l’actrice qui tient le rôle d’Anna également… la musique m’a transportée aussi. Une pure merveille Merci Mr Van Dormael , cela m’a changé des films débiles que l’on nous sert à toutes les sauces. Cela fait réfléchir aussi.

  4. 20 janvier 2010 à 01:12

    Je dois avouer avoir été transporté par ce magnifique film. Je ne pense pas qu’il est nécessaire de ‘suivre’ du début à la fin pour comprendre les séquences qui s’enchaînent. La magie de ce film réside dans la façon dont le scénario se déroule tout au long du film. Les scènes forment un tout à la fois diffus et cohérent, puisque le propos finit par être explicité. Jared Leto joue merveilleusement bien dans plusieurs registres, et les autres acteurs aussi d’ailleurs. L’attention portée aux yeux, aux regards des acteurs, est aussi frappant et poétique.

    Du cinéma intelligent et audacieux qui ne prend pas le cinéphile pour un con. Vraiment dommage que ce film ne soit pas plus diffusé (il est sorti dans quelques pays à peine…).

  5. chantalout
    20 janvier 2010 à 20:54

    Nous sommes allés voir ce film en famille avec notre fils de 17 ans ! Que du plaisir et bcp de philosophie très relié à la physique quantique (potentialité, libre arbitre) on ne peut revenir en arrière, mais l’on peut vivre simultanément (mondes parallèles)! Le cycle de la réincarnation est évoqué au tout début du film. Le fait que l’on puisse échapper au monde uniformisé (scène ou tout le monde est pareil-même étiquette), le cochon-clone d’un monde aseptisé) Le réalisateur veut nous montrer que l’on a tous le choix et que tous les choix de vie nous sont possibles, nous pouvons créer notre réalité et refuser le monde qui se prépare (réf. au meilleur des monde et 1984 ) Nous avons en famille bcp parlé après ce film et le débat a été très enrichissant. Je dirais pour conclure c un film qui pousse à l’éveil (Le wake-up tiré par un avion) nous le demande ! Film A Voir absolument et surtout n’hésitez pas à débattre c un film que l’on garde très longtemps en tête. Mais c le point de vue de l’observateur que je suis ! Car comme en physique quantique tout est du point de vue de l’observateur.

  6. Mathilde.
    22 janvier 2010 à 22:42

    Je n’ai rien compris.

  7. Mathilde.
    22 janvier 2010 à 22:43

    Ca serait possible d’avoir une explication ? Svp.

    • laura
      3 janvier 2011 à 02:14

      La base du film … est que tout est éphèmère
      Il n’y a rien de  » concret » a comprendre . Si ce n’est qu’admettre que l’on puisse ‘ ne pas exister et être seulement la création d’un enfant de 9ans ‘ .
      Etre personne . Etre tout à la fois .

  8. 22 janvier 2010 à 23:09

    C’est intéressant de voir des avis aussi partagés et tranchés sur ce film !

  9. plotinus
    24 janvier 2010 à 01:49

    Une pure merveille !!! Un diamant brut !!!

  10. Alice
    10 février 2010 à 20:37

    Pareil si quelqu’un pouvait m’expliquer la fin du film, ce serait vraiment sympa car j’ai l’impression d’avoir loupé une explication. merci!

  11. RaDaGAST
    23 juin 2010 à 16:08

    Je viens de terminer le film et je dois avouer que je n’ai pas tout saisi à la fin… viel homme mort ? pas mort ?… Mais peut-être est-ce plus clair dans le « director’s cut »…

    Sinon, j’ai adoré le film et donc seule la fin me laisse perplexe…

  12. LILI
    24 juillet 2010 à 01:23

    BONJOURS J’AIMERAIS AVOIR UNE EXPLICATION SUR LA FIN DU FILM CAR JE N’AIS PAS COMPRIS !
    SINON J’AI BEAUCOUP AIME LE FILM ET JE LIRAIS AUSSI LE LIVRE A L’OCCASION §§

    • 9 novembre 2012 à 01:31

      je pense que cela veut simplement dire que tant que ton choix n est pas fait tu n as encore rien vecu donc rien n est mort!

  13. Eric W
    19 août 2010 à 15:49

    la fin du film est effectivement tres ambigue. je pense que le vieux nemo attend une date clé qui est l’heure exacte du Big crunch, le moment ou l’univers atteint son ampleur maximum et se contracte ensuite. cette theorie du Big Crunch existe en astrophysique (bien qu’elle aie été contredite recemment: en fait l’univers voit sa vitesse d’expansion accelerer!). Au commencement du Big Crunch, l’univers se recontracte et le temps se déroule a l’envers. Seul l’esprit humain du vieux Nemo qui renait (car le temps se rederoule mais a l’envers), garde la mémoire de sa première vie: Il pourra donc deviner et avoir des flashs mémoriels de sa nouvelle vie: Sa seconde vie a rebours pourra bénéficier de sa mémoire (le passé de sa première vie avant le Big Crunch devient le futur de sa seconde vie après le Crunch! Il se souviendra donc de son futur…)
    Reflechissez bien et prenez une bonne aspirine (ou lisez des livres d’astrophysique et de physique quantique!)

    • Anonyme
      20 janvier 2012 à 00:07

      Tu devrais prendre des cours d’astrophysique avant de dire que cette théorie est fausse, et surtout essais de bien comprendre ce qu’est le big crunch….Suite tout à fait logique et crédible du big bang…L’univers est en expansion, et comme toute énergie, elle finira bien par s’arreter de s’étendre….tout comme les étoiles, les planètes, etc finissent par mourir. Bref, ce n’est pas trop le lieu pour philosopher sur l’univers mais je tenais à apporter quelques précisions…Et j’oubliais  » le temps se déroule à l’envers » c’est juste un fait cinématographique et non une réalité possible !!!

  14. Jordane90210
    26 décembre 2010 à 21:43

    Je trouve ce film, tout particulièrement incroyable.
    Il m’a séduite et l’histoire est bien trouvée, comme beaucoup de gens je ne m’attendais pas du tout à ce genre de film, mais je suis rentrée directement dans l’histoire et le contexte. J’ai regardé le film une première fois en étant pas très sure d’avoir compris, mais en le regardant tout aussi attentivement une deuxième et troisième fois, j’ai vraiment bien compris et j’ai adoré, Jared Leto est un acteur incroyable et j’étais triste que le film ne soit pas basé uniquement sur la période qu’il joue. Cependant, les autres acteurs jouent très bien aussi.
    Je recommande vivement ce film. ;-)

  15. Jaime les kiwi
    17 janvier 2011 à 23:29

    Je l’ai trouvé vraiment bien. Mais ça me stresse parce ke je n’ai pas réussi à comprendre toutes les scènes. Et à la fin j’etais un peu perdue. Est-ce que quelqu’un aurait la gentillesse de m’expliquer son point de vue ?

  16. Gwen
    15 février 2011 à 21:10

    Ce film est simplement magnifique, au début je l’avoue rien qu’à l’affiche je le méprisais mais une fois que je l’eut vu, je l’ai trouvé très intéressant, il fait beaucoup réfléchir, avec quelques passages ironiques et triste.

  17. richard
    4 mars 2011 à 17:39

    je suis en communication visuelle, et pour un projet j’ai choisi d’analyser le film pour réaliser une affiche pour ce film. Et en le regardant une deuxième fois et en analysant les moindres détailles, j’ai mieux apprécié le film, il me semble plus clair et à une vrais logique et a du sens. Et très poétique. Et pour ce qui n’ont pas compris tout le film raconte ce que némo imagine de ses différents future du selon les choix qu’il va prendre soit son père soit sa mère et donc toutes les conséquence que cela engendre. Et à la fin le vieux ne meurt pas parce que némo a chois et décide de partir ni vers son pere ni vers sa mere et donc toute ce qu’il avait imaginé se detruit et pour représenter ça le temps recule dans son imagination.

    • abdel
      9 février 2012 à 03:56

      Nemo n’imagine pas. Remarque qu’il se pisse dessus, ce qui arrive quand il voit le futur.
      Nemo étant à la croisée des chemins voit les différents futurs possibles. Et c’est pour ça que le vieux Nemo explique que maintenant qu’il connaît les conséquences de ses choix, il ne peut plus choisir. Ce qui n’aurait aucun sens s’il avait simplement imaginé. Regarde bien tu verras un plan qui le montre se pisser dessus à la fin.

  18. Laurent
    6 mars 2011 à 23:56

    Je viens de regarder le film et ne m’attendais pas à cela, teinté de poésie, de multiples interrogations il peut être un très bon support pédagogique de base pour comprendre la subtilité de ma physique quantique à quelqu’un comme moi issu de formation plutôt littéraire. J’ai pensé au chat de Schroendinger, concept que j’avais quelque peu du mal à cerner la première fois que j’en ai entendu parler.
    Je me dis aujourd’hui qu’il n’y a pas de mauvais choix dans la vie, le mauvais choix est de ne rien décider.

  19. Lucile
    10 mars 2011 à 16:06

    Mais dans l’absolu ne rien décider représente un choix, non ?

    Merci beaucoup pour cette explication grâce à laquelle on peut comprendre la fin. Les autres explications avancées avant, même si elles ont elles aussi un sens réflécui, ne collent pas avec tout le film notamm la fin

  20. greg
    11 mars 2011 à 02:25

    Ce film est une pure merveille j’ai été emerveillé du début à l

    • greg
      11 mars 2011 à 02:37

      la fin et je suis content d’y trouver quelques référence d’astrophysique et de physique quantique, le film au final reposant sur des questions auxquels ces domaines de la physique tentent de donner des réponses, à commencer le principe d’entropie qui justifie que la fumée s’échappe de la cigarette et n’y retourne pas et un peu de théoire des cordes combinée à la théorie du big crunch: on peut penser que nemo sait quand le big crunch va se derouler c’est a dire la moment a partir duquel l’univers va commencer a se retracter sous l’influence de l’interaction gravitationelle; ce qui aura pour effet de faire ‘avancer’ le temps ‘à l’envers’. Le film pour ma part et contrairement à certaines critiques virulentes et infondées est très bien pensé et l’entrelacement des différentes opportunités qui s’offrent a nemo est troublant au debut mais c’est finalement l’essence même pour moi du film.ce film se démarque vraiment de ce que j’ai pu voir jusque la et ca fait plaisir d’etre surpris de cette facon :).

  21. jfversot
    22 mars 2011 à 11:06

    A la hauteur de 2001 l’odyssée de l’espace !
    2h15 durant il stoppe la marche du temps
    Nous sommes le 9 février, il pleut les larmes du poete
    Profitez en, c’est rare un tel temps !

  22. Alain
    28 juin 2011 à 20:17

    Il ne m’était jamais arrivé de pleurer 6 fois dans le même film. Ni de rester bloqué par un trop plein d’émotions, la bouche grande ouverte durant 10 minutes devant le menu du DVD après le générique de fin.
    C’est frustrant de ne pouvoir expliquer à quelqu’un ce que l’on a ressenti en voyant cette perle. Ne pas trouver les mots, ne pas trouver d’adjectifs pour qualifier cette orgie de couleurs, d’interrogations et de sentiments.
    Durant 10 longues années, « Magnolia » était au sommet de mon hitparade cinématographique personnel. Il y a 4 ans, il s’est fait volé sa place de numéro 1 par « Cashback ». Aujourd’hui « Mr. Nobody » a détrôné « Cashback », et de loin…et je pense pour très longtemps…peut-être même jusqu’au Big Crunch…

    Zéro Janvier: avoue que tu t’es quand même bien rincé l’oeil devant Jared ;-)

    • 28 juin 2011 à 22:02

      Me rincer l’oeil devant Jared Leto ? Dans ce film, même pas :-)

  23. dogy
    28 juin 2011 à 21:46

    je viens de terminer ce film et franchement….. je suis éboulis par cette beauté! j’ai rarement eu l’occasion d’être aussi à fond sur un film.. Il m’a touché et ce plusieurs fois! Mr Nobody est un film mythique! j’ai adoré et je me lasserai pa de le regarder une seconde fois! merci au réalisateur de ns offrir un tel chef d’oeuvre!!!! thanks

  24. Kiwi
    10 novembre 2012 à 01:35

    Ce film est simplement époustouflant il est d’un génie sans nom. Il nous fait prendre conscience des choix a faire et ceux déjà fait pendant notre vie. C’est sur il est assez long mais moi il m’a tenu en halène. Certains léger moments je me suis perdu entre tous ces choix, mais de suite j’ai stopper mon cerveau mais laisser marcher mes yeux, mes sentiments puis j’ai compris. Que c’est vrai tant que nous ne choisissons pas tout reste possible mais que peut importe le choix on doit faire avec et que c’est sa la vraie vie !

  25. 13 janvier 2013 à 00:47

    Je n’ai que 19 ans, mais je dois dire que j’attendais depuis longtemps un film de la sorte. Enfin une oeuvre cinématographique qui donne matière à réfléchir sur le sens de la vie. J’ai beaucoup aimé les références à la physique quantique et au questions sur l’univers, de plus, les musiques, les couleurs, l’histoire d’amour avec Anna, et l’acteur Jared Leto qui joue merveilleusement bien, nous transportent dans un univers hors du commun!
    A VOIR ABSOLUMENT au lieu de regarder encore un toujours un film d’action américain, avec explosions et pistolets, qui ne marquera pas vos mémoires!

  26. Lala
    9 juin 2013 à 18:12

    C’est un film qui m’a également retourné …Beaucoup de qualités, des défauts aussi (trop de scènes inutiles) mais un film choc ça c’est sur. C’est d’ailleurs constatable vu les critiques qui varient du meilleur au pire ! Pourtant, et bien qu’il s’agisse d’un des charmes du film, j’ai du mal à rester sans réponse claire … Si Némo ne choisit pas (chose impossible d’ailleurs, on ne peut pas renoncer à un choix d’une telle envergure … cela ne conduit nulle part. Un peu de mal à me coller sur cette décision du réalisateur qui voulait clairement un retournement de situation « poétique », mais qui n’apporte rien à mon sens) pourquoi la scène avec Anna sur le ponton ? Et s’il avait choisi la vie avec elle, il serait mort dans sa voiture au fond de l’eau c’est bien ça ?
    Voilà, sinon encore une fois, un film qui m’a vraiment bouleversé et qui marque, qu’on ait aimé ou pas.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :