Accueil > Livres & Romans > A Storm of Swords (Le Trône de Fer 6-9)

A Storm of Swords (Le Trône de Fer 6-9)

A Storm of Swords

A Storm of Swords

A Storm of Swords est le troisième volume de la saga “A Song of Ice and Fire”, publié en octobre 2000, quatre ans après le tome A Game of Thrones et moins de deux ans seulement après son prédécesseur, A Clash of Kings. Moins de deux ans seulement car George R.R. Martin, l’auteur de cette série, nous a ensuite habitué à de longues attentes : nous avons ainsi attendu cinq ans, d’octobre 2000 à novembre 2005, entre ce troisième volume et le quatrième, A Feast for Crows. Quant au prochain épisode, A Dance with Dragons, il est encore attendu comme le messie après avoir été maintes fois repoussé.

Comme pour le billet précédent, je préviens tout de suite tout de suite que ce billet risque de dévoiler des éléments majeurs des tomes précédents : j’invite donc ceux qui n’ont pas encore lu « A Game of Thrones » et « A Clash of Kings » et ont l’intention de les lire à ne pas poursuivre la lecture de ce billet.

Le récit de A Storm of Swords reprend là où il s’était interrompu à la fin de A Clash of Kings : défait à King’s Landing par l’alliance des maisons Lannister et Tyrell, Stannis Barathéon a rejoint son fief de Dragonstone ; ses forces tout comme ses prétentions au trône sont affaiblies. Plus à l’Ouest, Robb Stark continue de remporter bataille sur bataille face aux Lannister, mais il a perdu Winterfell, la siège de la maison Stark. Au Nord, de l’autre côté du Mur, une armée de « sauvages » menés par Mance Rayder se dirige vers le Mur pour envahir les Sept Royaumes. De l’autre côté de l’océan, Daenerys Targaryen continue sa quête de pouvoir pour préparer sa reconquête de Westeros.

Outre le prologue et l’épilogue qui sont respectivement relatés à travers les personnages de Chett, un membre de la Garde de Nuit, et de Ser Merrett, un chevalier de la famille Frey, A Storm of Swords comprend dix narrateurs différents :

– Lady Catelyn Stark, veuve d’Eddard Stark et mère de Robb Stark, le nouveau Roi du Nord

– Sansa Stark, fille d’Eddard et Catelyn Stark, otage de la famille Lannister à King’s Landing

– Arya Stark, fille d’Eddard et Catelyn Stark, qui a fui King’s Landing après l’exécution de son père et continue à parcourir le continent au gré de ses mésaventures avec ses différents compagnons de route

– Bran Stark, fils d’Eddard et Catelyn Stark, présumé mort après la prise de Winterfell par Theon Greyjoy mais en réalité en fuite dans le Nord en compagnie de Jojen et Meera Reed, les enfants d’un vieil ami de son fils

– Tyrion Lannister, nain défiguré lors de la bataille de King’s Landing et fils de l’homme le plus puissant du royaume, Tywin Lannister

– Jon Snow, fils illégitime d’Eddard Stark, membre de la Garde de Nuit infiltré dans l’armée de Mance Rayder au-delà du Mur

– Samwell Tarly, membre de la Garde de Nuit, disciple du Maître Aemon

– Davos Seaworth, ancien contrebandier anobli par Stannis Barathéon, et depuis son fidèle et loyal chevalier

– Daenerys Targaryen, dernière survivante de la dynastie royale, toujours en exil à l’Est

–  Jaime Lannister, fils de Tywin Lannister, membre de la Garde Royale, dit le Régicide après qu’il ait assassiné le roi Aerys lors de la Rébellion de Robert Barathéon

C’est ce dernier personnage qui a particulièrement retenu mon attention dans ce tome. Donner la parole à Jaime Lannister, présenté jusque là comme le « méchant » ultime, il fallait oser et George R.R. Martin l’a fait. Les chapitres où il s’exprime nous donnent l’occasion d’en apprendre plus sur ce personnage méprisé par beaucoup. Je dois dire que Jaime est l’un des personnages qui m’intéressait le plus dès le début de la saga, j’attendais beaucoup de ses chapitres et je n’ai pas été déçu. J’ai découvert un personnage plus complexe que les premiers volumes le laissaient paraître. Parmi les fans de la série, il y a des pro-Jaime et des anti-Jaime (qui ne lui pardonnent pas le chute de Bran dans le premier tome). Pour ma part, j’ai apprécié d’avoir sa version de l’histoire et je reconnais que le personnage me plaît beaucoup. Sans aller jusqu’à parler de rédemption, son évolution dans ce tome est tout à fait intéressante.

Evidemment, A Storm of Swords ne se résume pas aux aventures de Jaime Lannister, loin de là. Les événements majeurs qui s’y déroulent sont mémorables et bouleversent totalement l’ordre des choses, bien plus encore que les diverses batailles qui s’étaient déroulées dans A Clash of Kings. Ici, les intrigues et les trahisons sont au rendez-vous et ont une influence incroyable sur l’histoire. Difficile de ne pas être tenu en haleine du début à la fin par la richesse du récit, même si certains chapitres et certains personnages restent plus faibles que d’autres. Dans les derniers chapitres, les événements s’enchaînent à une vitesse phénoménale, devant les yeux ébahis du lecteur.

A Storm of Swords est un troisième volume absolument phénoménal par son intensité. J’ai rarement vu un auteur qui bouleverse à ce point son « univers » en un seul roman et c’est exactement ce que fait George R.R. Martin dans ce celui-ci. Là où c’est remarquable, c’est qu’il réussit à le faire avec style, crédibilité et cohérence. C’est un tome qui m’a marqué la première fois que je l’ai lu et qui ne manque pas de me remuer chaque fois que je le lis, alors que j’en connais pourtant par coeur les péripéties. C’est sans doute la marque d’un très grand roman.

Catégories :Livres & Romans Étiquettes : , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :