Après une première saison lente mais riche en promesses pour la suite, la deuxième saison de Babylon 5 dévoile enfin le coeur de l’intrigue de la série. : la guerre à venir contre les Ombres, un ennemi qui se cache depuis un millénaire et qui s’apprête à faire son retour.

Babylon 5, season 2


La saison commence par une nouvelle surprenante : le commandant Jeffrey Sinclair a quitté Babylon 5 pour devenir le premier ambassadeur humain sur Minbar. C’est le capitaine John Sheridan, un héros de la guerre contre Minbari, qui prend le commandement de la station. Surnommé StarKiller pour avoir détruit le vaisseau minbari Black Star pendant la guerre, Sheridan mettra du temps à être accepté comme ambassadeur et commandant par les anciens ennemis de la Terre.

Sheridan

Autre surprise au début de la saison : l’ambasseur Delenn a subi une étrange transformation : désormais mi-humaine, mi-minbari, elle doit subir le rejet des Minbaris et la défiance des humains.

Delenn 2

Cette saison permet surtout d’introduire les Ombres, une ancienne race qui menace la galaxie. C’est d’abord G’Kar qui alerte les ambassadeurs du retour de cette menace dans l’épisode Revelations.

Mais la saison nous permet également d’en apprendre plus sur le Corps Psi, avec d’excellents épisodes comme A Race Through Dark Places et surtout Divided Loyalties dans lequel un traître au coeur de le station sort enfin de l’ombre.

The Coming of Shadows, l’épisode donne son titre à la saison, est un véritable chef d’oeuvre, récompensé par le prestigieux prix Hugo. C’est le tournant de l’histoire et pour Londo Mollari.

La transformation de Delenn a également de graves conséquences dans All Alone in the Night quand elle doit quitter le Conseil Gris.

Les Ombres sortent peu peu de l’ombre et Sheridan en apprend enfin la vérité sur cette race mystérieuse et sur la disparition de sa femme Anna dans l’épisode mémorable In the Shadow of Z’ha’dum.

La saison se termine aux trois épisodes excellents pour des raisons différentes : le sublime The Long, Twilight Struggle (la tirade de G’Kar, citée ci-dessous, est déchirante), l’intriguant Comes the Inquisitor (et sa révélation finale) et le dernier épisode de la saison, The Fall of Night (dans lequel nous découvront enfin ce qui se cache dans la combinaison de Kosh, l’ambasseur Vorlon).

No dictator … no invader … can hold an imprisoned population by force of arms forever. There is no greater power in the universe than the need for freedom. Against that power, governments and tyrants and armies cannot stand. The Centauri learned this lesson once. We will teach it to them again. Though it take a thousand years, we will be free.

Cette deuxième saison lance véritablement l’intrigue de la série, et de quelle façon ! La qualité des épisodes est globalement bien meilleure que dans dans la première saison et certains sont vraiment splendides. Et ce ce n’est rien comparé à la troisième saison …

Publicités

2 commentaires sur « Babylon 5, saison 2 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s