Il n’y a plus d’envie, plus de motivation. Plus de goût en rien. Juste une grande solitude qui m’envahit depuis deux semaines. Un état de fatigue chronique, une lassitude interminable. Une sensation de vide. Une vie sans projet, sans perspective. Sans plaisir ni joie. Plus rien qu’un quotidien sans surprise qui me plonge dans une routine déprimante. Les rares occasions qui pourraient me sortir de cette torpeur, je les rejette volontairement pour ne pas faire peser sur d’autres mon moral déclinant.

Je craque, parfois, quand la solitude devient trop insupportable. Je m’accroche juste pour que cela n’arrive pas en public.

Je me lève le matin sans plaisir, sachant que la journée au bureau sera longue et ennuyante. Je rentre le soir sans joie. Je ne sais plus comment occuper mes soirées. Je regarde des DVD avec mon colocataire pour passer le temps. Les week-ends sont à peine plus palpitants. Seul le fait de ne pas aller travailler rend ces journées moins pesantes, mais l’ennui n’y est que plus flagrant. Chaque soir, je me couche tôt, pour plonger dans un sommeil réparateur mais sans rêve.

Où sont partis les rêves ?

Publicités

5 commentaires sur « Où sont partis les rêves ? »

  1. Comme je me pose les mêmes questions que toi, je ne serais pas bien placé pour t’aider à y répondre, mais sache que ça pourrait être pire : tu pourrais être né en 1975 comme moi… Alors, comme le disait un ami, il est temps de s’accrocher à l’élastique de son slip, parce que ça va swinguer (je sais ça veut dire dire avec le reste, mais était-ce obligé ?)

    J'aime

  2. Je serais tenté de te dire que c’est peut-être le moment de faire quelque chose d’innatendu pour casser ce rythme. Si tu arrives dans un point dans ta vie où tu sens que tu tourne en rond, alors à toi de casser ce cercle. Je sais que je ne suis pas le mieux placé pour parler de tout ça, mais tu es encore jeune, et il est toujours temps pour le changement. Changer de travail, changer d’endroit, changer de gens, de fréquentations, découvrir de nouveaux horizons. Partir à l’étranger pourquoi pas? Renouveler ta vie.

    Va, découvre, vis. L’heure d’un nouveau départ?

    J'aime

  3. J’aime pas les rêves… Plus sérieusement, je serais tenté de répondre « dans ton cul » mais faut aussi se dire que vivre tous ses rêves, c’est nase, parce qu’après faut en trouver es nouveaux…

    Sinon, merci pour le lien qui mène directement sur mon blog :-p

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s